Blog.dedj

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, mars 30 2014

BRM 200 : Aurore cyclo 2014

Samedi 29 mars, débout à 3h20 du matin 8-O

Train de 4h38 vers Bxl, de là j'attends 20 minutes qu'un metro arrive et je fais 30 minutes de métro pour arriver a la station Erasme (un terminus)

Sur place j'arrive en même temps que le responsable de la cafétaria mais quelques voitures sont déjà là.

On s'installe et l'organisateur arrive avec ses papiers

Les départs se font de 7h à 7h30, avec un départ en groupe a 7h30. Je décide de rouler avec le groupe et de lacher si besoin est.

On est 39 inscrits, je vois un saitta (le mineur) qui viens chaque année faire le 200km en préparation du tour de flandre cyclo. Il me présente quelques autres de la région de Namur.

Le départ est donné et ça roule calmement jusqu'au premier contrôle (Maleizen) même si on dépasse quelques cycliste partit avant nous.

ça discute un peu entre chaque cycliste, et je vois un mec qui roule parfois avec les Big Brackets

Après le contrôle, ça accélère un peu avec entre autre un passage a du 30km/h dans une cote en secteur pavé :-o la selection se fait logiquement par l'arrière et on perd quelques personnes.

Après quelques km, certains passent devant et décident de faire une pause pipi. Une bonne partie continue. Je reste dans le groupe de tête.

Dans le groupe de tête il y a 2 coureurs qui sont là pour faire des bornes, avec une équipement minimaliste (200km avec un bidon et une chambre a air 8-O )

Après être passé a jemeppe sur sambre, on descend vers Maredsous par une grande partie du ravel. Un des coureurs roule a plus de 45km/h avec le vent de face, le groupe de tête se réduit a 7 personnes. Et moi je suis le 8eme, mais je laisse partir car on est pas encore a la moitié. Et je me retrouve avec un cycliste qui a décidé pareil, on se relaie jusqu'a maredsous. Et vu que je connais le coin, je fais le guide :-)

Arrivée a mardsous, on fait mettre un cachet sur notre carte, certain en profitent pour faire un petit ravitaillement (verre de maredsous ou tartine de fromage maredsous voir sa nourriture) J'en profite pour manger ma banane, resserrer ma cocotte avant droite qui était en train de bouger (bizarre), et changer mes bidons de place.

Je redémarre avec le mineur, le cycliste que j'ai accompagné jusqu’à maredesous, le mec des big brackets (le seul non casque des 39 d'ailleurs) et 3 des "hautes seinnes"

Après quelques km, crevaisons d'un mec. On s’arrêter pour réparer, il a déchiré un bout de son pneu. Je leur conseille de mettre un emballage de nourriture pour proteger la chambre a air mais ils ne le font pas

J'ai un peu de mal a reprendre le rythme, donc je reste un peu derrière. Après 5h de route j'ai un coup de moins bien, je décide de laisser partir de le groupe. Que je retrouverais au controle quelques km plus loin (ils étaient en train de sortir quand j'arrive)

Je leur dit de ne pas m'attendre car je vais gérer l'effort.

Après quelques km, nouvelles crevaisons du mec au même endroit car le métal dans le pneus a percé la chambre. Un des cycliste sort un pneu de rechange 8-O et ils réparent pendant que je prend un peu d'avance

Un peu plus loin, je me plante de chemin. il sembleraient qu'ils m'aient doublé pendant mon détour

au km 173, dernier contrôle (même endroit qu'au matin sauf que là le café est ouvert). Le groupe est là donc je fais un contrôle express pour finir avec eux.

Juste avant la fin, le mineur a un gros coup de moins bien donc on l'attend pour finir. De toute façon on est dans le temps

8h de roulage, 9h au total

Prochaine étape, le 300km

vendredi, décembre 6 2013

Cyclocross de Bouge 2013

Première manche du CREW

Vu que c'est a coté de chez moi, j'y vais au matin donner un coup de main a Yves pour planter les poteaux.

Il avait dit RDV a 9h45, je suis là a l'heure sauf que lui était venu bien en avance :)

Mais bon il reste pas mal de tavail, donc on plante les poteaux et on installe les rubalises.

Puis je vais manger chez moi et m'équiper pour rouler.

Sur place, je vois des copains et le team VRV

On discute un peu, on roule pour s'échauffer et reconnaître le parcours : tout est niquel

Le départ est donné, je laisse filer les meilleurs et a la fin du premier tour.... Je crève :-(

Heureusement a défaut d'avoir pris une chambre a air (j'avais juste une bombe), j'avais pris mon appareil phots.

Donc j'ai fait quelques photos visible ici, vous noterez la très mauvaise qualité de la gestion des couleurs de mon APN

Puis je vois qu'en tête de la course (une lutte entre 2 jeunes en vtt, et Clément en cyclocross), Clément tombe.

J'y cours vite avec ma trousse de secours, il est tombé sur les mains dans les graviers et sans gants. Il faut un peu nettoyer les plaie et un spectateur secouriste s'en occupe avec mon assistance. Mais c'est rien de grave a part des écorchures sur les mains (et une sur le flanc, mais qui ne saigne même pas)

Après la course, discutions entre coureurs et Yves me reconduit avec mon vélo dans la remorque

jeudi, novembre 28 2013

Cyclocross de Hermalle sous Huy 2013

Après le cyclocross de Heure le Romain, direction Hermalle sous huy

Un petit coin près de Huy (original ^^ )

J'y avais déjà été en 2010, ici pas trop de changement sauf la monture.

Et le fait que j'ai trouvé un chemin plus simple pour y aller (gare de Haute Flosse, puis trajet le long de meuse pour arriver au départ = 0 cotes)

Par rapport a 2010, le circuit a pas mal été changé :

  • On ne roule plus sur le petit pont en bois qui glisse
  • on traverse la salle de sport, pour arriver a un escalier
  • y a un bac a sable de 25m de long :)
  • y a un jump, des planches etc

Et bien entendu tjr la traversée du ruisselet, les flaques de boues et les passages dans les terrains de pétanques

Sur place je cherche après Yves et son camping car, sauf qu'il est venu en voiture donc j'ai un peu plus de mal.

En plus d'Yves et ses 2 coureurs, je vois 2 coureurs que je connais (dont un qui est a son premier cyclocross) et Raphael de vrvbike

Durant les reconnaissances je roule un peu avec Maxime qui me donne des conseils pour passer la marge du terrain de pétanque. La roue avant ça passe, mais pas l'arrière. Bon c'est pas trop grave, je met un pied a terre pour les passer :)

La course se déroule plutot pas mal, je m'amuse, je déconne avec les spectateurs (avant le ruisseau "on respire, et on plonge"), je passe quasi a chaque fois la partie bac a sable sur le vélo.

Les planches je met un pied, ça fait con mais tjr moins con que de tomber

Et le pire, c'est que je ne suis même pas dernier

Au nettoyage des vélos (importants vu le sable) j'explique a un flamand que j'ai un train a prendre (1 par 2h) donc je passe devant pour nettoyer vite fait le vélo. Merci a lui

samedi, novembre 23 2013

Cyclocross de Heure le Romain

Premier cyclocross de la saison, et c'est un cyclocross officiel :-)

Heure le romain, c'est en province de Liège. Entre Liège et la frontière allemande.

Donc pour y aller, c'est 1h de train jusqu'a la gare de Liège-Palais puis je dois suivre la Meuse jusqu'au pont de Haccourt puis de monter vers Heure le Romain (19km de trajet)

Avec une petite pause pâtisserie a Herstal (pas eux le temps de déjeuner)

Sur place je vois Yves avec les 2 jeunes coureurs qu'il aide, donc je discute un peu et je lui laisse mes affaires.

5€ d'inscription, ça va. Sauf que vu que j'ai pas de licence dans cette fédération il me faut une licence d'un jour : 10€ 8-O

C'est pas de la faute des organisateurs (c'est le prix que demande la fédération), mais ça fait mal...

Le parcours : une grande ligne droite en tarmac, on tourne a droite pour grimper un raidar dans le bois et une toute petite descente. Là on reviens vers le départ par la route.

Juste avant la ligne, on tourne a droite et on entre dans une pelouse par un devers puis c'est des zigzag (avec un beau bourbier au milieu). On passe au dessus d'un ruisseau par une passerelle en béton, et on se retrouve dans un champs avec des zigzag. Sauf que c'est dans le sens de la cote. et ça grimpe bien

J'ai réussis a faire toutes les cotes sur le vélo, même si c'était parfois limite LOL

La course : les habitués sont appelé sur le départ en fonction de leur classement en cyclocross, puis les autres sont placés par tirage au sort. Je suis 2eme du tirage mais je laisse ma place vu que je sais déjà que je terminerais derrière.

Le départ se déroule bien, pas de chute. les premiers roulent a une vitesse impressionnante 8-O

Rapidement je me fais reprendre par les catégories qui démarrent juste après nous, je m'amuse mais je prend pas de risque et j'essaye de pas les gêner (en fait j'ai plus été génée par des chutes devant moi qu'autre chose)

Vers la fin de la course je me retrouve avec un coureur d'une autre catégorie, on roule +/- pareil y a juste que moi je passe les cotes sur le vélo et donc je prend un peu d'avance.

Après la ligne, petit décrassage du vélo, je me change puis je vais rendre mon dossard. Quand je reviens je vois Yves qui a nettoyé mon vélo :-) on gonfle les pneus a 6 bar et c'est partit pour 19km de vélo jusqu'a la gare

Bonne petite journée, chère (train + inscriptions) mais j'ai roulé avec un grand sourire du début a la fin de la course :-)

mercredi, novembre 13 2013

Cyclocross en Belgique

La Belgique est une terre de cyclocross, il suffit de voir le nombre de coureurs de haut niveau qui sont présent

C'est un sport qui est bcq plus pratiqué en Flandre qu'en Wallonie, et la fédération cycliste qui s'occupe de la Wallonie ne compte pas changer quelque chose.

L'organisation de deux courses elite par an en Wallonie (a la citadelle de Namur, et dottignies) semble leur convenir.

Ce qui fait qu'on dispose d'un très grand calendrier en Flandre, mais en Wallonie ce n'est que les courses du challenge de la province de liège (fédéré par l'ECW Velo qui fait bcq pour le vélo)

A coté de ça, il existe le CREW : Cyclocross Récréatif En Wallonie (Organisé par Yves De Blende) qui sont des courses pour le fun, avec aucun prix, aucun chrono mais bcq de plaisir

Dans le même genre d'organisation, je viens de découvrir le WVZ (les amis cycliste de la vallée de Zenne)

Qui organise le même genre de course que le CREW, avec parfois des obstacles un peu 8-O genre un arbre couché sur le parcours, ben il faut passer au dessus en portant le vélo

Personnellement j'irais rouler dans les 3 organisations pour pas faire de jaloux ;-)

lundi, février 20 2012

CREW

Depuis quelques mois j'ai découvert le principe des cyclocross "CREW" ce qui veut dire "Cyclocross Récréatifs En Wallonie"

J'avais déjà entendu parler mais j'avais jamais eut l'occasion d'y participer.

Comme son nom l'indique, il s'agit de cyclocross organisé pour le fun en wallonie (vu la quasi absence de cyclocross officiel, les seuls cyclocross FCWB étant les quelques de la région liégeoise)

On peut y participer avec un vélo de cyclocross, ou pour ceux qui n'en ont pas c'est avec un VTT. Les départs était séparé ou pas selon le nombre de participants dans les catégories.

Il ne faut même pas de licence de coureur, juste payer les 3€ de l'inscription (+2€ de caution pour le dossard)

C'est organisé par Yves De Blende, un ancien militaire a la retraite et fan de cyclisme. Aidé par quelques personnes de temps en temps que ça soit pour les autorisations, le comptage des tours, l'installation des km de rubalise pour le parcours et les poteaux qui vont avec etc

L'état d'esprits sur les courses est hyper génial, on roule a fond mais y a pas de bousculade pour gagner une place ou autre, ça parle, on s'encourage. On viens aux courses qu'on veux. Y a un classement mais pas de prix. On aide Yves a démonter les parcours après la course, et si on veut on bois un verre après

Sans compter qu'Yves nous aime tellement, qu'il en viens a nous offrir parfois des petits cadeaux pour notre participation LOL Yves, on t'adore :)

Perso j'ai participé a :

  • la première course de Bouge
  • la 2eme de la citadelle de Namur
  • celle de jodoigne : avec le trajet jusque là bas en vélo
  • la 2eme de bouge : abandon car trop froid au pied, c'était dans les -6°
  • celle de Flawinne

(en gros celle du coin, sauf la première de Namur où j'étais malade [1] )

A chaque fois c'était l'occasion de rouler a bloc et de voir des coureurs que je connais et donc de bien s'amuser :)

Il va de soit que j'y serais l'année prochaine ;)

Note

[1] Donc j'avais été donner un coup de main

vendredi, septembre 23 2011

Cinglé du ventoux

Le mont Ventoux est l'une des cotes les plus célèbres de France, pour un tas de raison dont le prestige du tour de france et la situation particulière d'un pic a 1909m d'altitude dans une région vallonnée mais pas montagneuse .

Le mont Ventoux dispose de 3 routes pour accéder au sommet, une par Malaucène, une par Bedoin, et une par Sault (Le tour de france monte généralement par Bedoin)

Il existe un club des cinglés du ventoux, qui est un club fermé et dont la formalité d'entrée est de monter les 3 routes dans la même journée.

Quand je dis formalité ce n'en est quand même pas une, car ça représente 136 km et 4443 m de dénivellation (a titre de comparaison, sur les rando de 130km en Belgique on monte généralement +/- 1500m de D+)

Ayant plein de copains et copines française dans ce club, et aimant bien grimper je me suis dit que j'allais faire ce truc là.

Donc étant en vacance dans le coin et après avoir scruté la météo pour ne pas avoir trop de vent [1] j'ai décidé de faire ça ce mercredi.

Après un réveil très matinal, je quitte la camping pour arriver au Chalet Reynard (un restaurant situé au croisement de la route de Bedoin et de la route de Sault). Je met mes phares et je démarre pour une petite ascension jusqu'au sommet. Comme Corneille, je suis seul au monde a profiter du levé de soleil c'est génial mais il ne fait pas très chaud.

Chaleur Reynard -> sommet : 34:05

De là je met mon coupe vent en plus de ma veste longue et je plonge vers Bedoin en 35:05. En bas je vais chercher un croissant et j'en profite pour faire tamponner ma carte.

Je prend la route vers le sommet, et je me retrouve a rouler avec un anglais. On discute un peu, c'est bien sympa, mais d'après lui je roule un peu trop fort pour lui donc il me laisse partir a mon rythme.

Quelques km plus loin, ma chaîne casse. Je prend un peu de temps pour réparer et pendant ce temps là, l'anglais me récupère. Je termine de réparer et le reprend. Vu qu'on approche du chalet Reynard je lui dit que s'il veut j'ai de l'eau dans l'auto. Au chalet je refais le plein des bidons, et je vire mes gants long, ma lampe ainsi que ma veste.

Puis je monte jusqu'au sommet

Bedoin-> sommet : 2:05:06

Où le vendeur de saucisson viens d'ouvrir et le magasin est en train de faire pareil. Et grosse surprise un mouton se retrouve là tout seul :-) Je discute un peu en profitant du beau temps et de l'absence de vent en attendant que le magasin termine d'ouvrir, je met le cachet et je descend vers Malaucène en 29:01. Seul problème ma réparation sur un ensemble chaine+pignons un peu trop usé fait que si j'utilise les 6 plus petits pignons ça "saute" un ptit peu et donc je ne pédale quasiment pas.

A Malaucène, je vais au magasin de vélo pour acheter un nouveau maillon rapide (faut tjr remplacer une pièce de secours qu'on a utilisé). Et je met un cachet dans le magasin de vélo.

Je monte par Malaucène tranquillement en faisant quelques petites pauses par moment car il commence a faire bien plus chaud. Durant une petite pause je me retrouve assis dans les roché a coté d'un jeune Belge qui est a 3km du sommet mais qui n'en peu plus, il est en vacance avec ses potes et ont décidé de louer des vélos pour monter sauf que lui a eut un vélo avec un double plateau et déjà monter jusque là avec un double c'est super.

Malaucène->sommet : 2:13:52

De là je descend vers la voiture en 9:24, puis après avoir de nouveau fait le plein je descend jusqu'à Sault. La descente n'est pas très pentue, et la route en mauvais état, si on rajoute que je suis tjr sans les 6 plus petits pignons je ne sais pas descendre vite... donc 44:16

Puis je me retrouve a aider une femme anglophone qui a fait le ventoux par Bedoin, mais c'est trompé de chemin au chalet Reynard donc elle doit remonter 18km jusqu'au chalet avant de plonger sur Bedoin. Y avait un mot que je ne trouvais plus en anglais, c'était comment dire carrefour et j'ai retrouvé grâce au film avec Britney Spears -__- ....

A Sault je décide de manger un bout, car en roulant j'avais juste mangé une barre et demi d'isostar et 2 gels antioxydants . Donc je commande un croque et un cachet sur ma carte. En mangeant un vieux vois ma plaque de cinglé du ventoux. On discute un peu car il a fait partie des tous premiers a avoir fait ce truc.

Puis je commence a monter vers Sault, au pied je dépasse 2 flamands, je me met dans leur roues mais ils sont trop lent. Quelques km plus loin je vois la camionnette qui les a déposé qui se trouver a l'arret sur le coté, donc je dit a la femme qu'ils arrivent comme ça elle est prête pour les photos. Quelques km plus loin, c'est pareil sauf que j'ai vraiment fait un trou par rapport a eux donc ça ne sert plus a rien...

Puis je commence a en avoir marre de cette route a la con avec un pourcentage même pas dur (c'est du 4 a 5%...) donc je décide d’accélérer mais tjr en étant bloqué sur les 4 plus grands pignons, donc je tourne les jambes dans les 90 tpm et j'atteins les 20 a 25km/h.

Sault-> Chalet Reynard : 1:16:49

J'arrive a la voiture, c'est fini vu que j'ai déjà fait la partie voiture->sommet au matin

Notes

[1] vu mon poids l'absence d'arbre au sommet, peut être problématique pour moi en cas de fort vent

dimanche, mars 6 2011

Course cycliste ciney du 6/3/2011

Cette course se déroule normalement durant les grandes vacances, mais cette fois-ci il y a eu un petit changement de période

Le parcours annoncé devait démarrer du centre-ville de Ciney (rue du condroz), descendre par l'avenue de Namur au rond point monter vers le cimetière de Ciney, faire une boucle dans le zoning et descendre vers Biron puis remonter vers l'arrivée via l'avenue schloegel.

Mais suite a l'organisation d'une foire de matériel agricole dans le marché couvert, il aurait été un peu dangereux de rouler dans ce coin :-s

Donc le parcours démarrait dans le centre ville, montait jusqu'au rond point , suivait la rue verte voie, descendait le saint foin, passait devant la gare de ciney et ronveau, puis tournais a Lienne pour arriver au rond point de la vache sur la rue ???

C'est le début de saison pour tout le monde, et moi je ne suis pas très en forme. Mais vu que c'est une course chez mes parents, il était sûr que j'allais y participer.

Lors du départ, je me retrouve par erreur dans le groupe des Master B et C, juste après le départ des amateurs et des masters A on me fait la remarque, mais j'ai pas envie de sprinter pour les récupérer et être grillé dès le début de la course. Donc je démarre avec les Masters qui semblèrent être un peu moins des brutes que les Amateurs.

Je ne me suis pas très bien échauffé, mais j'arrive à tenir jusqu'à la première difficulté, où là le peloton explose. La même si vu mon gabarit je suis plus un grimpeur qu'autre chose, mon manque de forme ne me permet pas de tenir. juste d'arriver à dépasser quelques mecs et essayer de revenir. Mais ceux qui ont du mal dans la cote sont encore plus mal que moi après et je n’arrive pas à revenir seul sur un des groupes. Je continue donc la course a bloc, comme d'hab, en luttant contre le vent qui souffle très fort. Après 4 tours juste après avoir passé la ligne d'arrivé, j'entends "rodania" derrière moi. Vu que c'est les Amateur et Master A qui vont me mettre un tour je fais un ptit break au pied de la cote pour ne pas les gêner. Quand ils sont passés, je reprends la course avec les attardés de la course. Mais je sens que je commence sérieusement a fatiguer. Le vent ce n’est vraiment pas mon ami avec mes 56 petits kg, sans compter que j'ai pas trop prévu à manger. Je fais encore un tour avant d'arrêter en passant la ligne d'arrivée. Et quelques minutes après je vois les restants des master B et C qui passent la ligne.

Au final sur les 80 personnes de ma catégorie je suis classé dans les 40 premiers

samedi, décembre 18 2010

Cyclocross de Hermalle sous huy

J'avais vu qu'un cyclocross se déroulais +/- dans la région

Sur les prospectus ils marquaient bien que les VTT étaient acceptés dans la catégorie course du village, j'ai donc contacté l'organisateur pour voir combien durait leur course, mais il me précise que les personnes ayant une licence ou voulant prendre une licence d'un jour peuvent aussi venir avec un VTT

Donc j'ai décidé de m'aligner dans ma catégorie :-)

Mais mon programmé était quand même très serré : soirée chez moi le soir avant, trajet en train (1 train toute les 2h) jusqu'à la gare la plus proche puis trajet en VTT jusqu'a l'inscription, la course partait a 13h et durait 40 minutes [1] et je devais prendre le train a 14h30 pour aller a un anniversaire surprise. J'avais donc moins de 40 minutes pour me changer, laver mon vélo et faire le trajet jusqu'à la gare :-s

Arrivé sur place je demande quand même si je dois retirer mes bars-ends, et comme je m'en doutais c'était oui (j'avais prévu les outils)

Le circuit est hyper boueux, il y a eut bcq de pluie et un peu de neige ça avait gelée mais ça commence a fondre.

Le départ était annoncé comme un parcours "a la Flamande" , roulant, pas de grosses difficultés physiques, et quelques obstacles

Le départ se fait sur un peu de tarmac avant de se taper une petite cote avec un devers au sommet, une descente toute droite, quelques mètres dans la terre/neige, un 180° dans une boue bien profonde où je ne sais pas avoir d'adhérence, quelques mètres de route, une descente jusqu'à un buisson dans la boue avec une petite cote après, de la route et un trottoir, une cote, quelques marches d'escalier, des zigzags dans la terre et un peu dans une pleine de jeux, le passage de 4 planches (en fait 2 terrains de pétanque), quelques zigzags, un peu de route, de la boue, un petit pont bien étroit(où je me suis planté vers la fin), de la boue, une passerelle, un fossé (un ruisseau d'approvisionnement d'un étang, mais a "sec"), un tour a coté de l'étang, un 2e fossé, mais moins profond donc avec un passage, une ligne droite en terre, la ligne d'arrivée

Bon je savais déjà parfaitement que j'allais pas gagner, ça fait quand même un moment que j'ai fait un break dans l'entrainement vélo et que je fais un peu plus de course a pied, puis je suis en VTT et mes pneus sont potable pour de la boue normale, enfin je verrais durant la course que pour ce type de boue là c'est pas bon, mes pneus ne débourrent pas

Les courses avant ont déjà bien creusé le terrain, avec des ornières bien profondes (et a l'épaisseur des pneus de cyclocross, pas les miens qui sont 3x plus large)

Je fais ma course tranquille en essayant de ne pas gêner ceux qui me dépassent, j'encourage un coureur que je connais (et son coéquipier), je n'hésite pas a freiner quand une femme avec sa poussette traverse, etc

On est sensé faire 7 tours, mais vu que je me suis fait doublé 2 fois, ça ne sera que 5. mais à partir du 4e j'attends vraiment la fin, car mes pneus n'arrivent même plus a débourrer sur les parties route et donc j'ai très très peu de contrôle sur les trajectoires et encore moins de motricité

Je finis avec 2 personnes derrière moi, à mon avis c'est des crevaisons multiples

Bien amusé, même si ça avais été bcq mieux avec des pneus adaptés

Notes

[1] en cyclocross on ne dit pas qu'on va faire X km, mais X minutes

dimanche, décembre 12 2010

Corride de Namur 2010

Comme chaque année j'ai participé à la corrida de Namur

Sauf que cette année, le temps était très spécial : y avait de la neige sur le parcours, bon ok c'était pas monstrueux, mais c'était quand même glissant

Vu la neige j'avais mis des chaussettes étanches, des jambières, une combinaison, mais vu qu'elle était courte manche j'avais mis une fine veste en dessous.

Au départ je vois un mec que je connais de BMB, et on discute un peu.

Ils ont un peu réduit la largeur du départ, car le centre-ville est en travaux et il y a encore des barrières, un container, etc. puis y a la neige aussi.

Le premier grand tournant est un peu costaud a négocier, car on est tous a fond, et ça dérape pas mal, mais perso je réussis a prendre une bonne trajectoire. Je fais le premier tour en 11:10minutes, mais je commence à avoir chaud

Pour le 2e tour, la neige a commencé à partir dans les traces de coureur, sauf dans le parc où ça s'est damé et donc ça commence à glisser. J’ai chaud donc j'ouvre mes maillots, je fais le 2e tour en 11:58.

3e tour, pareil sauf que je prends 12:16.

Au final je perds un peu plus de 2 minutes, et +/- 50 places, mais j'ai pas trop fait de course a pied cette année et puis la neige était là

- page 1 de 3