Dimanche, décembre 12 2010

Corride de Namur 2010

Comme chaque année j'ai participé à la corrida de Namur

Sauf que cette année, le temps était très spécial : y avait de la neige sur le parcours, bon ok c'était pas monstrueux, mais c'était quand même glissant

Vu la neige j'avais mis des chaussettes étanches, des jambières, une combinaison, mais vu qu'elle était courte manche j'avais mis une fine veste en dessous.

Au départ je vois un mec que je connais de BMB, et on discute un peu.

Ils ont un peu réduit la largeur du départ, car le centre-ville est en travaux et il y a encore des barrières, un container, etc. puis y a la neige aussi.

Le premier grand tournant est un peu costaud a négocier, car on est tous a fond, et ça dérape pas mal, mais perso je réussis a prendre une bonne trajectoire. Je fais le premier tour en 11:10minutes, mais je commence à avoir chaud

Pour le 2e tour, la neige a commencé à partir dans les traces de coureur, sauf dans le parc où ça s'est damé et donc ça commence à glisser. J’ai chaud donc j'ouvre mes maillots, je fais le 2e tour en 11:58.

3e tour, pareil sauf que je prends 12:16.

Au final je perds un peu plus de 2 minutes, et +/- 50 places, mais j'ai pas trop fait de course a pied cette année et puis la neige était là

samedi, octobre 2 2010

Les routes du ventoux

Cette année pour mes vacances je suis partit en France

2 semaines dans la région du ventoux en camping, au programme normalement pas mal de vélo (dont les cyclosportives : les routes du ventoux et les bosses du 13)

Mais ayant toujours ma tendinite le vélo c'était non, enfin pas trop quoi.

Le 12 septembre je me suis retrouvé a Villes sur Auzon pour la cyclosportive "les routes du ventoux"

On avait le choix entre 2 parcours : 101km ou 150km.

Perso sans entrainement et pour ma première cyclosportive je me suis aligné sur la petite distance. Au menu une seule difficulté mais de taille : le ventoux par Malaucéne :-)

Donc au départ vu que j'aime pas trop les pelotons je me démarre de la moitié du peloton, les cadors partent mais pour les autres ça bouchonne pas mal car les routes du village sont étroite, mais dès qu'on sort on peut commencer a rouler au rythme qu'on veut

Je regarde un peu mon compteur, je suis dans les 16km/h aie... mais après quelques km c'est partit je commence a rouler correctement (suis partit sans échauffement mais avec étirement, pour économiser mon tendon) dans les 30km/h.

Je récupère des groupes qui roulent moins vite, et je me retrouve avec un mec qui devait être devant mais qui a crevé donc on roule ensemble jusqu'au pied du ventoux a sauter de groupe en groupe. Il me donne d'ailleurs des conseils dans les descentes.

Dès le pied du ventoux les pentes sont importante avec du 9% 33.gif Donc chaqu'un roule a son rythme, même si vu le nombre de personnes qui font la cyclosportive (400 personnes) et ceux qui montent le ventoux en dehors de ça, ça fait qu'on a toujours quelqu'un près de sois

Dans la montée, je vois un mec qui roule en maillot chamrousse (un team de cyclosport français), et vu que lors des 24h j'avais dans ma tente un mec de leur équipe. Je le dépasse donc tranquillement (10km/h) et je lui dit "bonjour chamrousse" et je vois que le vélo ressemble a celui du mec des 24h. On se reconnait en même temps et on discute ensemble durant un ptit moment. Normalement il n'as rien a faire aussi loin mais il n'est pas en forme et il est tombé donc il a mal au genoux.

Je continue mon ascension a mon rythme, je me suis arrêté 3 fois : au ravito et 2 fois 10 secondes le temps de reposer mon pied. Je fais l'ascension en 2h03 c'est pas super mais vu mon absence d'entrainement c'est bon

Arrivé au sommet, je referme mon maillot et j'enfille mon coupe vent pour plonger dans la descente (le reste de la course ne sera quasiment qu'une descente). Ayant très peur des descentes j'ai fait celle ci le jour avant mais en sens inverse avec la voiture (après avoir été prendre mon dossart et faire quelques photos de copains qui montaient par les gorges de la nesque)

La partie du sommet jusqu'au chalet reynard ne me plaise pas trop car on vois les précipices, mais arrivé au chalet pour descendre par sault (qu'on prononce sans le "lt") la pente diminue, la qualité de la route aussi mais je préfère. je roule bien, je dépasse quelques triathletes et 2 voitures.

Pour monter a sault, on a une petite cote sur laquelle il y a le changement de parcours pour les 2 distances (la grande distance part chercher un beau col), nous on se dirige vers la nesque. où on profitera d'une descente de 20km qui nous conduiras vers l'arrivée. mais avant encore un petite cote. Je me fait récupéré par 2 mecs donc un triathlete, on se fait quelques relais mais je commence un peu a payer mon entrainement donc je les remercies et je le laisses partir.

Dans la descente des gorges de la nesque, je me fait doubler par une voiture de la course car derrière elle il y a le premier du grand parcours. J'ai beau être sur le grand plateau et pédaler vite j'arrive pas a le tenir, donc mon objectif c'est de ne pas me faire reprendre par les autres.

vers la fin de la descente je double un jeune et vu que je sais qu'on arrive a ville sur auzon je donne tout pour pas qu'il puisse suivre. sauf que .... y a un tour de le village avant la ligne, arrivé dans le village je suis mort et il faut encore le traverser mais bon j'arrive a tenir et il ne me double pas (juste 2 mecs,du grand parcours je pense)

Après avoir rangé le vélo, mis un autre maillot j'ai été manger les bonnes pates.

Je me suis super bien amusé, le temps était niquel et y avait pas de vent sur le ventoux :-) Juste une déception, y avait une belge expatrié en france qui fait le top3 et on fréquente le même site de vélo, mais vu qu'elle avait pas dit qu'elle y allais...

Par contre pour la 2eme cyclosportive j'ai pas osé, j'ai quand même eut mal dans la cyclosportive donc c'était pas une bonne idée de forcer encore

mercredi, juillet 21 2010

WE en auvergne

WE en auvergne

Après le WE des 24h j'ai encore été absent un WE

Avec les copains du site internet velotrainer.net on avait décidé de se donner RDV en auvergne [1]

L'objectif est simple, se rencontrer pour du vrai avec des cyclistes et des non-cyclistes (enfants, femmes, mari), et rouler ensemble quelque sois le niveau (et visiter pour les non-cyclistes) On va a chaque fois dans la région de quelqu'un ce qui nous permet d'avoir des parcours magnifiques et de connaitre des points de chute au besoin (fontaine, magasin de cycle, etc)

On a été logé aux "Relais des volcans" au Recusset, près de Salers (une ville classée avec des bâtiments plus que tri centenaire) et de St Jean de salers.

Il s'agit d'un resto/bar avec autour quelques chalets en préfab, et en pleine nature (pour ne pas dire perdu)

Pour y aller, on est partit a deux Belges depuis Bruxelles avec un ptit départ vers 4h30 du matin le vendredi et une arrivée sur place vers 17h le même jour (saleté d'embouteillage sur le périph). D'ailleurs, ils avaient décidé de loger les Belges (ou presque) ensemble (un couple d'amis a fait le trajet du nord de la France jusqu'ici en vélo

Sur place une petite partie était déjà là (mais les arrivés et départ se déroulaient sur tout le WE, en fonction des dispos des gens).

Le samedi certains voulaient rouler le matin, donc notre guide veloblan a été roulé avec eux tôt le matin, certains sont partis un peu plus tard a contre sens pour les récupérer. Pendant ce temps j'ai été visiter Salers avec les femmes. Après avoir mangé on est parti roulé sur le même parcours que ceux du matin (sauf ceux qui étaient fatigués): Après un passage par Salers en roulant .............. on a grimpé le pas de peyrol par le versant qui fait 12km (vu qu'il y avait la cyclosportive "antonin magne" le lendemain, les pourcentages étaient indiqués chaque km c'était bien sympa). avant de descendre par le versant qui fait 3km a du 15% (ça fait mal aux bras à force de freiner) et de revenir par le col de Neronne

Après s'être douché et changé (c'est mieux, car il a fait très chaud), on a pris l'apéro avec les spécialités de chaque région (malheureusement cette année j'ai pas su prendre de la bière belge, car j'ai fait le trajet en train jusqu'à Bruxelles), suivis d'un repas dans le centre

Pendant qu'on roulait, les derniers sont arrivés pour venir manger avec nous et rouler le dimanche

Le dimanche matin levé "tôt" pour un départ à vélo vers 9h, le menu aujourd'hui étant de monter le pas de peyrol par les 2 faces qu'on n'a pas fait le jour avant. On a donc commencé par le versant de 3km avec les plus gros pourcentages (perso je suis monté sur le 42x27 en restant assis), au sommet en s'attendant on a regardé passé l'antonin magne, puis on a plongé dans la descente avec les cyclosportifs (c'était fun, car j'ai pris des relais pour aider certain a rentrer dans un peloton)

Après la très longue est agréable descente, on a fait une petite pause a une fontaine pour s'attendre, puis on est parti dans une région bcq moins vallonnée que ce a quoi on était habitué. Vers 13h un ptit arret sur une aire de pique-nique sur lequel les non cyclistes avaient prévus le repas (un panier froid du relais et encore les spécialités de régions des participants.

Après un bon repas et un peu de repos c'est repartit, direction pour monter le col de serre (un col de 3km a du 6% en permanence, avec la digestion et la chaleur c'est pas des plus facile), au sommet on fait le plein des bidons pour la dernière ascension de la journée : le pas de peyrol par la face qu'on a descendu tantôt. Ça commence par une descente bien tranquille puis c'est parti (une surprise en bas du col il y a une inscription "avenue des Belges" avec le nom de coureurs connus sur la route). chacun monte à son rythme en fonction de son niveau et de la fatigue

Au sommet, photo de groupe et descente par la pente de 3km (vmax de 90,4km/h pour un des participants)

De retour aux chalets, les premiers a partir nous ont laissé et les départs ont commencé a se faire petit a petit, même si une très grosse partie partit le lundi matin (et qu'une famille restait pour toute la semaine)

Bilan : un super WE avec une météo magnifique, des paysages fabuleux, et de très très belles rencontres. Que des bon souvenirs

Notes

[1] l'année dernière c'était en alsace, et celle d'avant c'était au ventoux

jeudi, juillet 8 2010

24h vélo de marche-en-famenne 2010

24h vélo de Marche-en-Famenne

Ayant déjà participé a de nombreuses courses de 24h en équipe [1] je voulais me tester sur une course de 24h en solitaire

c'est tout d'abord une bonne raison de s'entrainer un peu plus sérieusement que d'habitude, et donc de faire quelques sorties de plus 120km

Mais pour éviter le plus possible de me blesser avant cette épreuve j'ai arrêté de m'entrainer en course à pied 2 mois avant.

J'avais quelques craintes concernant le temps, car on a eu de très grosses chaleurs durant la semaine, et ils annonçaient des averses orageuses durant le samedi après midi

Le samedi matin, ma mère viens me chercher avec tout mon barda : vélo de course, 2 roues de rechange, mon VTT, matos de camping, nourriture et surtout de quoi se changer de nombreuses fois (la quasi-intégralité de mes vêtements de vélo)

Il fait déjà très chaud, arriver sur place ce n’est pas mieux. Je vais a la tente d'inscription voir où se situe la tente que j'ai demandé a occupé, je serais avec l'équipe n° 22 (une équipe de policier) et un autre solitaire.

Avec ma mère on décharge mes affaires puis on aide les policiers à installer leur tonnelle. on est déjà en nage, ça promet

Vers 14h30, le ciel s'obscurci et il commence a pleuvoir. On se met aux abris, mais ça ne sera pas un orage et ça ne durera pas longtemps, juste de quoi refroidir les dalles de bétons qui forment la route.

Vers 15h50 je vais sur la ligne de départ et je me place derrière avec un autre solo, le 1er tour sera fait derrière une des jeeps de la sécurité, déjà là alors que ça n'avance pas fort on vois que certains ont du mal a tenir le rythme. Mais après un tour la meute est lâchée et les candidats à la victoire commencent la guerre.

Perso je roule a mon rythme, et même un peu trop vite a mon gout, car je sais qu'il faut que je roule calmement. je roule durant 2h30 avant de faire une petite pause pour essayer de manger (mais pas grand-chose ne passe) et refaire le plein des bidons

Vers 19h10 je remonte sur le vélo pour rouler 2h, mon objectif étant de profiter le prochaine pause pour monter le matos pour rouler la nuit, chose que je ferrais pour repartir vers 22h30 durant une heure.

De nouveau une pause pour essayer de manger, puis vers 1h du matin je démarre pour rouler 2h, là je commence a ne plus avoir d'énergie et ça sera encore pire vers 4h du matin ou je décide d'arrêter pour prendre une douche et me reposer un peu (après la course j'ai regardé mes puls durant ses 2 relais là et c'est vrais que la fatigue se fait bien voir au lieu d'être dans les 150->160 puls de moyennes je suis entre 120 et 130.... )

je dors de 6h vers 7h15, mais je traine un peu au lit, car j'ai froid (d'après les autres il ne fait pas froid, bon OK c'est la fatigue) vers 8h mes parents arrivent pour m'apporter mon nesquick :) je le bois tranquille puis je démarre vers 9h (oui je sais c'est une pause bcq trop longue) pour rouler 2h

(Après vérif mes puls sont quand même remontés vers les 140 ce qui est un peu mieux)

Une pause d'une heure et vers 13h je repars rouler 1h30, mais il commence a faire bien bien chaud et je fini mes 2 bidons durant ce temps-là. Je décide donc d'attendre que le soleil chauffe un peu moins.

Vers 15h30 je mets dit que si je ne roule pas maintenant, il sera trop tard donc j'enfourche le vélo. Seul objectif : passer la ligne a temps. Je ne suis pas là pour faire un classement (sur le dernier que j'ai vu, j'étais avant-dernier avec 3 tours de retard et c'était avant ma pause donc normalement le solo qui était derrière moi doit être bien devant)

Je commence le tour et je retrouve un mec avec qui j'ai discuté samedi en roulant, il s'offre de me couper le vent durant 2 tours, car après il passe le relais a un de ses coéquipiers (vers 15h45 on ne peut plus changer donc il doit le faire avant), après quelques km on se retrouve avec un autre cycliste et après que l'autre lui aie expliqué que j'étais un solo, me dit "reste derrière, c'est moi le dernier relais de l'équipe" on va rouler 2 tours a 3, puis le dernier tour a 2. Au pied de la dernière côte j'aperçois le solo qui a une place d'avance sur moi, je remercie bien le mec avec qui j'ai roulé, et j'accélère doucement jusqu'a ce que je solo me voie, quand il me remarque j'attaque et il ne sais pas suivre plus que quelques mếtres (je suis un grimpeur, d'ailleurs quand je roulais avec quelqu'un je devais tjr attendre dans les cotes) mais je continue a bloc, car mon principe c'est "on ne finit pas une course en n'étant pas crevé" donc je sprinte vers la ligne d'arrivé

en passant du côté opposé de la ligne d'arrivée un spectateur décide de traverser alors que j'arrive, je lui gueule de ne pas bouger (car je suis trop rapide pour freiner a temps) et je passe entre lui et une autre spectatrice en vélo en roulant légèrement dans l'écoulement d'eau (la femme a eu bien peur)

Je relance, je fais le virage a 180° et je relance encore une fois pour un sprint, mais je dois ralentir avant la ligne, car y a des gens à l'arrêt dessus.

J'attends le solo, et je lui dis bien que c'était pour le fun, car il doit avoir quelques tours d'avance

Puis je rentre à la tente où mon père me dit que ce n’était peut-être pas utile de sprinter comme ça. oui, mais moi je veux être crevé

Les autres équipes arrivent, on se félicité. Les policiers font avec tours et l'autre solo qui était dans ma tente fait 430km alors qu'il a arrêté vers midi (son objectif était de faire mieux que les 403km de l'année dernière)

On range, on discute un peu, on entend le classement, puis je rentre.

Et le lendemain en regardant sur le site de chronorace, je vois dans le classement que je ne suis pas dernier, mais avant-dernier, car je suis a égalité de tour avec l'autre solo, mais je le bat de 27 secondes.... Sur une course de 24h....

Bilan : bonne expérience, super bonne ambiance dans les tentes et sur le circuit. Par contre, j'ai eu vraiment bcq de mal a mangé. D'après le polar j'ai consommé 7900kcal, et j'ai mangé : 2 barres isostar 2 gels antioxydants gels energix un pot de aiki noodle 2 morceaux et demi de chocolat a la banane

2 sandwichs mous vides, et 2 avec du salami

Et c'est tout... ça fait 1024 kcal heureusement que j'avais de l'hydrixir (ça, mais 1300kcal) et que durant les jours avant j'avais pris du maltodextrine dans mon eau quotidienne (1500kcal)

Autre petit problème, j'avais pris de la crème pour cuissard, mais c'était la première fois que je l'utilisais et on dirais (vu l'état de mon cul) que j'en ai pas mis suffisamment

sinon le jour même et les jours d'après on notera l'absence de douleurs musculaire (j'ai uniquement eut mal aux tendons d'achille suite aux contact entre mes chaussures et cette partie de mes pieds)

Notes

[1] 3 éditions de Cergy, 3 de Marche-en-Famenne, 1 de tavigny

mardi, juin 1 2010

Tour de Namur cyclo

Pour la 2e année, l'édition cyclotouriste du Tour de Namur a eu lieu

J'étais présent l'année dernière sur le 100km avec des potes, mais cette année je me suis aligné sur le 145km avec un seul pote

Le parcours partait de Namur pour passer par Lustin (et son triple mur) puis maredsous, dinant celles, ciney, spontin, lustin, namur

Comme l'année passé les pré inscripts recevaient une bombe de pit stop (une bombe anti crevaison), mais encore une fois sans le clip pour l'attacher au tube de selle (donc, on est obligé de rouler avec ça en poche)

Pour la météo on annonçait un risque de pluie donc j'avais mis une fine veste, mais pour finir on a eut un très beau temps tout de long

Pour les ravitaillements y avait pas trop d'évolution pour les ravitaillements c'était encore par les sponsors (isostar, meli, chiquita) mêmes si y avait des oranges et des barres de chocolat dans le 2e

Par contre, le circuit disponible sur internet (et téléchargeable sur le site garmin) était celui de l'année dernière. Alors OK il y a très peu de changement par rapport a l'année dernière, mais vu que les changements étaient dès le départ je suppose que ceux qui avait un garmin avec la trace l'on coupé pour éviter qu'il ne crie

On fait les 145km en 5h17 ce qui fait du 27km/h, faut dire qu'on a été un peu aidé par les petites groupes de cyclistes

La trace GPX en pièce jointe ;)

Lundi, avril 5 2010

Corrida de Dinant 2010

Cette année, c'était encore la corrida de Dinant , comme l'année passée c'était trajet en train depuis le boulot

Pour gagner un peu de temps je m'étais déjà changé au boulot, j'avais plus qu'à retirer mes vêtements civils pour être prêt

Arriver a la gare de Dinant, il pleut je fais le trajet jusqu'au casino je m'habille et pour savoir si je mets une veste je regarde dehors ... il drache ;-(

Bon ben collant et petite veste

Je sonne a un pote qui dois venir avec courir avec son frère, ils arrivent et on va s'échauffer un peu, mais son frère a mal au genou donc décide de ne pas participer par sécurité

Petit changement pour le lieu de départ et d'arrivée, c'est juste devant le casino. Et le départ se déroule sans pluie est-ce qu'on va avoir de la chance???

À part la petite boucle du début et le départ pas de changement

On commence et je ne vois plus le pote bon ben c'est qu'il est derrière (je trouve ça bizarre). Après 2 tours j'ai trop chaud donc je passe ma veste à celui qui ne court pas et qui me confirme que son frère est derrière.

Comme un con j'ai oublié de regarder mes temps de l'année précédente, donc je ne sais pas si je cours bien ou pas (sans compter que vu que je discutais j'ai oublié de démarrer le GPS)

Au dernier tour un peu après le panneau des 9km, je me fais dépasser par le copain je m'accroche et on se fait un sprint de 800m a bloc pour ne pas laisser gagner l'autre

C'est énorme, a peine passer la ligne d'arrivée on est tous les 2 pris de douleurs dans les jambes

En fait le pote était en permanence à 50m de mois, mais n'arrivais pas à me reprendre

On termine dans les 150 premiers en 42minutes50 secondes. Ce qui après vérification est un super bon temps vu que j'ai une moyenne de 14km/h :-)

Et pour le retour, moins de stresse que l'année passée, car je suis rentré en voiture avec eux

samedi, septembre 5 2009

24h VTT cergy pontoise 2009

Cette année encore j'étais présent aux 24h vtt de cergy pontoise

Au menu, une très grosse présence

une équipe de 6 3 équipes de 5, une équipe de 3 une équipe de duo 5 solos

Donc un bon gros bloc de potes et de connaissance, ambiance assurée

Le départ était donné à 14h, et on commençait avec 500metre de course à pied puis 5km sur de la route avant de faire un demi-tour du circuit donc vu que je fais de la course a pied j'ai été volontaire désigné :-)

Les bois de cergy venaient juste d'être nettoyés en profondeur des arbres morts ou malades, donc les organisateurs avaient reçu l'autorisation de s'enfoncer plus dans le coeur des bois que les années précédentes, mais uniquement s'ils suivaient les traces de débardages

Le circuit :

Après la ligne de départ, on avait une grande ligne droite qui passait derrière les stands, puis après un demi-tour on passait devant une première partie des stands, puis le circuit habituel jusqu'a la butte a juju puis le parcours le long de l'oise et les maraichers on rentre dans le parc pour faire un ptit single génial suivi d'une belle bosse, elle-même suivie par une côte en 2 partie.

Après ça une petite descente pour faire un tour dans les bois avec des secteurs remplis de sables (même, l'orga était surprise) et 2 descentes bien raides suivies entre chaque d'un tape cul (que personnellement j'ai jamais réussi a passé, car des côtes de 30% dans du sable c'est balaize) on arrivait vers la zone du manège ou une autre partie des stands étaient situés (ceux de nos équipes d'ailleurs)

Puis après la boucle dans le manège on arrivait près de la ligne d'arrivé via la traditionnelle descente technique suivie de la grosse cote que j'ai tjr pas réussis a passer...

Le départ est très rapide, c'est une belle cohue, mais c'est bien sympa, sur la route je paye un peu le fait que j'ai pas réglé correctement mon dérailleur arrière (les 2 petits pignons sont inaccessibles) mais ça roule pas mal, y a juste un moment ou je fais une erreur de trajectoire et vu que les coureurs défilent je perds quelques places, mais j'arrive a faire mon 1er tour

Durant la nuit, comme chaque année on double nos tours pour savoir dormir plus confortablement.

Pour rouler la nuit, j'avais :

  • Un phare Busch & Müller Ixon
  • Un phare BBB
  • Une frontale Petzl Tikka
  • une diode arrière

Aucun problème a signaler, de toute façon c'est de l'éprouve sauf la frontale qui est neuve. Aucun problème de visibilité

D'ailleurs, mon équipe n'a pas rencontré de problème, sauf un frein à disque arrière qui était un peu huileux

C'était un super moment, vivement l'année prochaine (avec un peu moins de sable si possible)

mardi, juin 16 2009

Championnat de belgique amateur master 2009 a Arlon

Les championnats de Belgique amateur/master

cette année la course se déroulaient à Arlon, les organisateurs avaient fait un très bel effort de communication, car ils avaient publié le tracé et le profil du circuit sur openrunner, et publié le tout ainsi que les communiqués [1] (en français et néerlandais) sur un site (bon c'était un simple skyblog mais ça suffit hein)

Vu la distance je m'y suis rendu en train, avec mon barda (sac de sport + sac congélation + sac pour ranger ma housse) et mon vélo dans une housse pour ne pas payer le prix prohibitif des billets de train pour vélo, 1h30 assis sur la plateforme d'un train simple étage pour tenir mon vélo quand le train freine, mais j'avais de quoi lire donc ça passe vite)

Le départ se déroulait à quelques centaines de mètres de la gare, donc c'était très facile

Le circuit était composé de 9 tours de 9,1km avec un dénivelé positif de 120m par tour (perso j'en ai 150m de D+ / tour avec mon GPS), ça nous fait donc deux belles côtes bien longues, mais dans une région pareille c'est un peu normal puis entre les longues côtes ben y a de belles descentes

et quand je dis belle, c'est vraiment belle bien largue et en très bon état, c'est bien simple j'ai jamais freiné en descente alors que ceux qui me connaissent savent que je ne suis jamais a laisse en descente, d'ailleurs les seuls endroits où je freinais c'était dans le village après la 1ere descente, car c'était une série de gros tournants dont un 170°

La course :

Dès le départ le groupe démarre fort, j'essaye de tenir le plus possible et après plus de 2km de côte je suis très légèrement distancé, je gueule donc sur 2 coureurs que je dépasse pour qu'ils se mettent dans ma roue (comme ça je serais protégé dans la descente), c'est ce qu'ils font, mais le basculement se fait un peu trop rapidement et je les suis a 2 mètres derrière eux, mais on a tjr le peloton en vue (même si les voitures du course ont décidé de se caler entre nous...)

Je récupère les 2 coureurs, on traverse un village avec quelques beaux tournants, et on se lance dans la 2e ascension (point culminant de la région)avec moi en tête, je roule a mon rythme, mais je vois qu'un des coureurs est lacé l'autre est tjr là quelques mètres derrières donc c'est bon on continue a 2, puis on se fait rattraper par un coureur qui a crevé aux 700mètres (et qui m'explique que le mec de l'assistance a essayé de monter sa roue arrière avec les pignons a gauche ) après j'ai pas compris ce qu'il se passé, car il est resté derrière puis on ne l'a plus vu (2e crevaison? Effort trop grand pour revenir?)

Dans la seconde descente, l'autre coureur qui était un peu derrière me récupère et on se fait des relais pour descendre à l'arrivée. On commence le 2e tour ensemble où je dois un peu rouler en dessous de mon rythme en côte, mais je préfère ça que de me griller seul. Dans la 2e côte on croise lénaic qui s'entraine a contre sens (et le mec avec qui je roule est de son équipe)

Après le 2e tour, un des juges nous indique que c'est notre 3e et dernier tour, super sympa d'avoir prévenu comme ça on sait a quoi s'en tenir.

On commence la 1ere côte ensemble, puis dans le village après avoir été fortement ralenti par un tracteur qui se baladait avec des ballots, on se ramasse une des voitures a notre cul, je discute avec l'autre coureur on trouve qu'il faut mieux le laisser passer, car la musique qu'il passe est très chiante après quelques signes le mec coupe sa musique juste le temps de nous expliquer que pour notre sécurité il ne peut pas le faire sympa mec

On commence la 2e côte et je roule devant comme d'habitude surtout que je sais que si je ne veux pas finir au sprint il faut que je prenne un peu de marge avant la descente. Je roule quand même de manières a ne pas me griller, mais j'entends de moins en moins la voiture avec la musique un ptit coup d'oeil derrière et je vois que j'ai quelques dizaines de mètres d'avance je récupère un mec qu'on a lacé dans la 1ere côte du premier tour, et devant je vois qu'il y en a un autre qui a l'air de rouler plus vite que lui donc certainement un du même tour de moi.

Je trace dans la descente pour essayer de combler la distance avec lui [2], et dès que je suis sur le plat c'est debout sur les pédales pour un sprint de plus de 800mètres (que j'ai du mal a terminer car je roulement tellement a bloc que j'ai des douleurs monstre dans les jambes) mais il termine 2 mètres avant moi

Bon c'est pas grave je me suis bien amusé, puis peu de temps après mon arrive, le coureur avec qui j'ai fait mes tours qui termine avec celui que j'ai doublé (ils sont de la même équipe). Puis je fais quand même 3 tours ce qui était mon objectif annoncé à mes collègues

Après un ptit décrassage, je vais récupérer mes affaires a l'inscription pour aller prendre une douche à la piscine d'Arlon, où d'ailleurs se déroulaient les contrôles antidopage

Et après petit plaisir en regardant l'arrivée de ma catégorie : une gaufre de Bruxelles avec crème fraiche et sucre impalpable LOL (même si une femme qui était après moi essayait de me convaincre que c'était pas bien lol ) et chose exceptionnelle j'ai aussi pris un coca (1er de l'année)

Je repasse a l'inscription remercier les gens d'avoir veillé sur mes affaires ;-) , puis direction le train pour rentrer chez moi

Ah tiens quelques petits détails :

  • Dans certaines régions ils ne veulent pas de policier à vélo, car « ça grimpe trop pour être pratique » pourtant a Arlon j'ai vu 3 policier en VTT de police (avec porte-baguage attachée a la tige de selle) comme quoi quand on veut ...
  • Un radar indicatif était présent dans une section plate après la seconde descente, il ne faudra pas oublier de ne pas compter les chiffres obtenus lors de la course, car je pense qu'on est tous passés a plus de 50km/h
  • Lors de la course des masters B et C, les 2 premiers n'ont pas entendu que c'était le dernier tour donc au dernier passage de la ligne alors que le speaker pensait qu'ils allaient sprinter pour le maillot, a vu les coureurs tourner à droite après la course pour re faire un tour c'était très fort, car ils ne savaient pas quoi faire (laisser faire un tour, compter le classement lors du passage de la ligne)

Notes

[1] explication, état des travaux sur la route, car la 2e côte a été refaite avant la course, par contre il manquait les détails des inscriptions, mais ça c'est dispo sur le site de la fédération

[2] mais je sais que je manque encore un peu de puissance

Lundi, mars 30 2009

GP Scieur-Lambot Florennes 2009

Première course de la saison, et ou je sais c'est tard, mais a la date de ce qui devait être en théorie ma première course de la saison, j'ai fait mon déménagement (c'était la date ou j'avais le plus de personnes disponibles pour m'aider)

Donc Florennes, parcours que je connais très bien puis que j'y étais l'année passée c'est une course d'elite $$par parce que j'y suis hein, simplement parce que c'est la catégorie )

J'avais reçu une super proposition pour participer à une course à Grâce-Hollogne dans ma catégorie, mais le faible kilométrage du circuit (2,2km) et la météo pourrie qu'on a eue m'a fait choisir la course de florennes

Arrivé sur place grand soleil :-D je rajoute une couche d'écran total et j'installe mes 8-) sur mon nez , l'année passée on avait fait du vélo dans une piscine tellement le temps n'y était pas :-/

Après l'inscription je vais m'échauffer un peu et je me rends compte qu'une de mes épingles a cassé, donc j'ai mon dossard qui flotte au vent même a faible vitesse :-/ et j'ai pas ma caisse a outil ;(' heureusement, un coureur m'en passe un nickel

le départ de la course est donc donné, j'arrive a suivre +/- le peloton, cad que je suis parfois un peu distancé mais je les récupères un peu plus loin. Mais après 2km je me retrouve a pédaler dans le vide, chaine cassée donc course finie (en espérant pour que le dérailleur n'ait pas souffert, mais bon j'étais assis donc je ne suis pas tombé c'est déjà ça)

Bon maintenant que les jours vont enfin être long, je vais pouvoir m'entrainer plus en vélo et faire quelques entrainements de course a pied pour préparer les 20km de Bruxelles

vendredi, janvier 2 2009

Mon programme de course 2009

Le programme de course 2009 est sorti depuis un ptit moment, mais j'avais oublié de le publier ici, voici donc le menu

Il ressemblera fortement a celui de 2008 (donc tjr les courses dans la province de Namur, en amateur ou en élite)

En amateur / Master

le 07/03/2009 à Jeneffe en condroz Déménagement

le 31/05/2009 à Leignon 20km de Bruxelles

le 14/06/2009 à Arlon (championnat de Belgique, c'est plus loin qu'a beauraing mais j'espère y aller quand même)

le 20/06/2009 à Emptinne remplacé par le tour de namur cyclo avec des copains, bcq plus fun

le 09/08/2009 à Mornimont en vacances

le 20/09/2009 à Jeneffe en condroz vtt a natoye

le 05/10/2009 à Porcheresse

En Élite sans contrat

le 29/03/2009 à Florennes

Le 03/05/2009 à Rochefort, mais c'est le championnat provincial, il faudra que je demande si je peux le faire (de toute façon, je risque pas de gagner...)

le 10/07/2009 à Harlue

le 16/08/2009 à Ciney course annulé pour raison de santé de l'organisateur

le 27/09/2009 à Flawinne

ça me fait un gros trou entre la fin mars et la fin mai si je ne vais pas à Rochefort, ça me permettra de m'entrainer tranquillement durant le printemps,

Y a aussi le championnat provincial de CLM le 16/04 mais l'endroit n'as pas encore été décidé (j'espère que ça sera a Ver Houyet et que ma catégorie sera acceptée ou que je pourrais le faire en HC)

Puis y a quelques courses dans la région où j'irais donner un coup de main, et d'autres où j'irais encourager des gens

- page 2 de 3 -